Madagascar
+261 20 26 400 99
ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Interview avec l’Apôtre Benjamina : Premier jour de partage de la vérité pour l’affermissement de la foi pour la nouvelle promotion de baptême

Nous sommes le samedi 14 Avril 2018 au LTC Ampefiloha où nous retransmettons en direct de par la Radio FMFOI 107.4MHz jusqu’à la TV 7 FOI.
Journaliste : Parent et apôtre Benjamina, nous vous saluons et tenons à préciser à nos chers auditeurs que cela fait un bout de temps que nous ne vous avons pas vu et nous sommes plus qu’heureux d’assister à votre présence ici en cette séance  d’approfondissement d’étude biblique. A peine la Pâque achevée, vous avez déjà repris du travail , et nous sommes impatients de connaître plus en détail les futures étapes clés à venir en ce qui concerne cette nouvelle année ?

Apôtre Benjamina : Je pense que l’évènement le plus proche n’est sans nul doute la deuxième Pâque, pour tous ceux qui n’ont pas pu entrer parfaitement et célébrer la première Pâque. Nous avons donc l’obligation morale et spirituelle de tout faire pour que ces croyants concernés soient au maximum accomplis au travers cette deuxième Pâque. Qu’ils puissent à la fois vivre pleinement leur foi mais aussi goûter à la véritable vie éternelle. Une fois cela terminé, nous entamerons la Pentecôte à la date prévue du 19 Mai, nous avons donc ici les composants de la foi qui constituent le pilier représentant la vérité, la Pâque, la nouvelle lune, menant droit au Saint-Esprit. La connaissance des diverses étapes spirituelles par lesquelles Jésus a dû traverser pour entrer pleinement dans sa gloire siégeant à la droite du Père, afin que la Parole de la vérité puisse venir avec le baptême du Saint-Esprit. L’église de Ziona FJTSa7 est donc la première église sabbatiste, si l’on prend le lot, à avoir reçu ce don de l’esprit qu’est le Saint-Esprit. Ce que nous qualifions par la terminologie de « substance » n’est en réalité que l’expression de la manifestation des divers dons de l’Esprit. Si l’église est véritablement l’épouse et la mariée, il est donc normal qu’elle revête les divers dons de l’esprit ornant comme de précieuses parures pour le jour de l’enlèvement de la mariée. Cela clôture de manière générale nos festivités le long de toute l’année. Ensuite, l’année reprend de manière tout à fait normale chaque sabbat, les baptêmes qui constituent par exemple un point central pour la préparation de la Pentecôte. Le reste est ensuite assez convivial entre l’évangélisation porte à porte et l’action de prêcher la Bonne nouvelle ce qui est assez habituel, afin de faire entrer les gens dans l’eau du baptême et dans la vie de l’église.

Si nous retenons le taux de croyants par rapport aux années précédentes, nous devons noter qu’il y a de plus en plus de personnes étrangères, ce qui signifie que si  celles-ci restent et demeurent conformément à la Parole de Dieu, les mariages continueront de se multiplier. Nous voyons également que le fruit qui constitue la base et le pilier même de notre enseignement est assez mûre tant à travers les diverses séances et émissions radio que dans d’autres cas similaires. Cela laisse présumer que à la Pentecôte, nous aurons probablement beaucoup de fruits  et que l’église accomplira également chaque année ce qu’elle a pour habitude de faire tant dans ses démarches spirituelles que dans les autres niveaux d’exigences que le Seigneur demande. Le Seigneur a également affirmé qu’il  manifesterait sa présence et sa gloire spirituellement envers son église.

Journaliste : Vous avez directement présenté et manifester la puissance du royaume de Dieu parent et apôtre, cela nous amène donc à nous poser la question suivante : ce choix a-t-il été basé sur le fait que les évènements spirituels se rapprochent de plus en plus vers la Pentecôte ?

Apôtre Benjamina : J’avais de premier abord, pour principal objectif de vouloir apporter un enseignement différent mais on va juste spécifier que cet enseignement m’a dérobé les mots de la bouche. Je spécifie : le royaume de Dieu est déjà en vous. Ces nouveaux croyants savez-vous, représentent les 70 que nous soulignons par les 60 sur 100 qui ont été ciblés par la radio. Ils ont vu et voulu croire qu’effectivement le royaume de Dieu était bel et bien en eux, de par leur foi et les miracles s’opérant en eux. En général, cela prend environ 3 mois que je me donne du temps à les former bibliquement pour qu’ils aient le bagage biblique nécessaire et solide avant de pouvoir vivre pleinement la parole de Dieu en eux. Ces 3 mois sont déterminants, car suite à cela quelque chose s’éteint et s’arrache petit à petit en eux. Ils cherchent ensuite peu à peu ce petit quelque chose qui donne du véritable sens à leur vie spirituelle, et cela n’étant rien d’autre que le royaume de Dieu.

interview-apôtre-Benjamina-14-04-2018-2

Journaliste : Parent et Apôtre, le tout nouveau du jour n’est rien d’autre que celui d’une longue série qui s’intitule : « les 15 minutes de l’Evangile ». Le public s’attend donc à une longue série d’émission similairement à l’émission précédente «  Viens, Jésus mon Seigneur, Amen ! », se ressembleront-elles d’une certaine manière ? Ou demeure-t-elle la continuité de la précédente émission susmentionnée ?

Apôtre Benjamina : L’émission : « Les 15 minutes de l’Evangile » n’est rien d’autre qu’une continuité logique de la précédente émission : «  Viens, Jésus notre Seigneur, Amen ! » Nous avons commencé à subdiviser l’émission afin de la rendre plus compréhensible et plus accessible à un public plus large et plus ouvert. Une émission dure 15 minutes, donc il appert que l’émission en elle-même représentera un point d’ancrage pour nos chers auditeurs en attendant  d’autres thèmes tout nouveaux les uns les autres, basées tant sur les prophéties, sur l’enlèvement de l’épouse, je sais que tout cela est parfaitement réductible dans un périmètre de 15 minutes chrono. Je suis plus que convaincu qu’il y aura beaucoup de fruits récoltés. Juste après cela, nous allons même avoir droit aux 10 minutes des miracles, et cela va ajouter à cette mécanique car le besoin des gens a profondément évolué. En réalité, le message central de l’évangile n’a pas changé mais par contre la manière d’exposer l’évangile sur la forme et non le fond a modifié les strates sociales. Tout cela dans le but d’ouvrir leur conscience spirituelle, de raffermir leur foi, et c’est normal car j’ai été désigné pour être un prédicateur et je suis habitué à prêcher au minimum 2 heure et 15 minutes pour les salutations habituelles (rires) . Et j’ai particulièrement trouvé du plaisir à prêcher pendant ses 2 heures, et tel que je connais l’église de Ziona FJTSa7, les 2 heures ne suffiraient pas minimum ! Nous avons vu les résultats évidents spirituels sur les croyants. Nous allons entamer les 15 minutes de l’Evangile et nous avons déjà un point central comme thématique centrale avec une seule cible et une seule portée : nous attendons la suite. Quand Jésus prêchait, il prêchait longuement dans les synagogues, et il nourrissait spirituellement  ses brebis avec son pain spirituel ce qu’il disait en affirmant que pour que ses brebis n’aient pas paitre ailleurs, il fallait les nourrir. Et nous également, nous savons qu’il se peut que nos auditeurs ne restent pas uniquement au stade de l’écoute à la radio de manière longue en journée, c’est pourquoi il nous est venu l’idée de résumer et de raccourcir sans pour autant omettre le contenu et le message principal de l’évangile. Je suis personnellement convaincu de par la puissance de l’Esprit qui agit à travers nous que seul l’Esprit sauve de par la foi et la grâce de Dieu qu’il manifeste, tant pour la repentance que pour les diverses guérisons. Veuillez juste jeter un coup d’œil sur le miracle qui survint, les spectateurs furent totalement subjugués concernant la personne cancéreuse. Il a je le pense, battu le record même parmi les personnes en bonne santé ! Il a été guéri de par la seule grâce de Dieu, et les nouveaux croyants ont véritablement besoin de savoir qu’en réalité je n’apporte pas uniquement avec moi que des références bibliques mais également les manifestations du Saint-Esprit et toute sa puissance, fruit du monde perceptible.

Journaliste : Parent, l’ouverture officielle de l’étude de l’approfondissement biblique a été faite aujourd’hui, et il a été dit par la radio que dans les régions reculées  et celles se localisant au centre, il y a l’église FMFOI qui ouvrira également ses portes pour cet évènement, personne ne sera laissé de côté.  Pour tous ceux et celles qui viennent donc de ses zones là, seront-elles amenées à assister de manière succincte à la Pentecôte ?

Apôtre Benjamina : On espère que les croyants puissent parfaitement s’accomplir au jour du baptême. Nous qui sommes des enseignants de la Bonne Nouvelle, nous ne pouvons-nous détourner de cette éternelle réflexion qu’est la suivante : est ce que les fruits que nous récoltons pour Dieu arrivent-ils à maturité spirituelle ? Et cela trouve pleinement sa réponse chaque sabbat, à l’approfondissement de l’étude biblique. Si nous arrivons à le faire sortir alors je suis convaincu en tant que prêcheur de la Bonne Nouvelle que la grâce de Dieu accompagnera effectivement la personne à la Pentecôte. Si par des situations malencontreuses, il se trouve que nous soyons pris de court, il est bon de noter qu’il y a toujours des églises qui répondent présentes Ziona FJTSa7, des lieux de cultes et des endroits de prière de près ou de loin soutenant cette optique de raffermissement de la foi de nos nouveaux baptisés. Et généralement, la thématique du sabbat devrait être commune à tous. Si par exemple, elle était présente à ANOSIALA le sabbat mais que le sabbat d’après elle doit se retrouver à Moramanga, il est important de noter qu’elle ne sera pas dépaysée car elle pourra poursuivre là où elle s’était arrêtée car l’enseignement étant commun. Mais cependant, je tiens à spécifier qu’il est préférable de rester à un endroit précis, afin de pouvoir être bien encadrer à différents niveaux et accompagné par les différents membres de l’églises qui accomplissent leur devoir. Mais le choix appartient toujours à la personne en elle-même pour qu’elle puisse choisir ce qui la semble être bien pour sa propre personne.

Journaliste : Nous allons célébrer ce lundi parent et apôtre la nouvelle lune. Avez-vous un mot pour tous nos croyants notamment du fait que ceci est la première nouvelle lune qui marque l’après-Pâque ?

Apôtre Benjamina : Pour ma part, je sollicite tous nos croyants, pour tous ceux qui ont fait vœu de servir notre Seigneur Jésus car la nouvelle lune et une porte étroite mais sûre qui nous a été donnée gratuitement et que nous nous devons de respecter en tout temps. Si vous m’aimez disait Jésus, vous garderez mes commandements, et moi je demanderais au Père, qui lui vous donnera l’esprit de vérité et il vous le donnera. Cela signifie tout simplement que si nous demandons par exemple l’enseignement et la voie de la vérité, il nous la donnera. C’est lui qui demandera au Père, qui ensuite nous donnera à son tour si nous restons fidèles à ses commandements. Alors je répète souvent à nos croyants, de ne pas négliger leur vie et état spirituel car on ne se moque pas de Dieu sans en payer le prix. A leur époque, on pariait et misait beaucoup sur le gain de la vie éternelle, et plusieurs personnes se faisait de l’argent dessus. Alors ne négligeons pas la vérité apportée par Dieu dans nos vies, afin d’hériter de la vie éternelle car nous sommes la dernière génération restante à avoir reçu la vérité que nous maintenons fermement le prix de cette victoire jusqu’à l’arrivée de Jésus-Christ. Prenons l’analogie d’un gâteau, il est vrai par exemple, que lorsque quelqu’un achète un gâteau, il se rappelle du goût du gâteau qu’on lui a offert. Pourtant au mariage, il y a ceux qui ne mangent pas le gâteau tout simplement parce que le gâteau en lui-même les rassasie. Mais nous ne sommes pas comme cela, nous avons toujours d’une certaine manière essayé de bien terminé tout ce qu’on nous a offert : prière, jeûne, …, et le résultat est bel et bien là. Le jeûne que nous avions pratiqué   n’étant rien d’autre que la continuité de tous ceux ayant été fait précédemment. Alors je répète encore à tous nos croyants, on ne se moque pas impunément de Dieu alors restez sur vos gardes !  Si vous avez été chèrement rachetés sur cette crois de souffrance alors il est tout à fait normal que de votre côté vous en fassiez de même pour lui, car Jésus t’aime.

Journaliste : Nous avons évoqué la deuxième Pâque tout à l’heure, Apôtre Benjamina, car nombreuses sont les personnes nouvelles à suivre votre émission à la radio et souhaitant avoir leur part à cette deuxième Pâque. Qu’en est-il de ces personnes-là ? Quelles démarches spirituelles doivent-elles entreprendre afin de pouvoir parfaitement entrer dans cette deuxième Pâque ?

Apôtre Benjamina : Je pense que c’est surtout les nouveaux croyants qui se conduisent comme des enfants quant au royaume de Dieu. Ils n’hésitent pas à venir investiguer chez vous le fait que vous aillez jeûné pour la première Pâque. Et j’ai répondu OUI ! Alors sans aucun ordre venant de notre part, il se met directement à jeûner tout en écoutant les différentes consignes données par radio ou par lieu de prière afin d’être pleinement accompli pour cette deuxième Pâque. Et l’église s’accroît !

Journaliste : L’enseignement prodigué par l’Apôtre Benjamina a véritablement convaincu un bon nombre de personnes, et plusieurs ont été les personnes qui ont écouté votre émission et ayant ensuite posé le questionnement suivant : A part la prédication et l’évangélisation faite sur la radio 107.4fm pourrait-on espérer également une présence plus manifeste sur le plan et la scène de la chaîne télévisée YOUTUBE TV 7 FOI ?

Apôtre Benjamina : Ce serait mentir si je vous disais que l’idée ne m’effleure pas. Cela fait longtemps que j’y pense longuement et je le porte continuellement en prière. Et si Dieu voit que cela nous est convenable alors cela se réalisera sûrement.

Journaliste : Si je prends le temps d’un instant le cadre de notre pays Madagascar, notre nation, car nous venons d’avoir célébré la Pâque et également en vue les élections à venir au pays cette année. Les yeux de tous étant alors braqués sur nous concernant la péripétie de la « peste », ainsi que les « DAHALO » brigands restant eux-mêmes bouche bée devant la puissance de Dieu s’opérant dans notre église. Est- ce que l’église FMFOI devrait donc apporter sa participation concernant le fait de porter en prière son pays ou encore avez-vous un message particulier pour tous nos dirigeants politiques car la situation politique et économique du pays se dégrade continuellement ?

Apôtre Benjamina : Je pense que nous avons tous chacun notre part de responsabilité concernant cela, alors le Seigneur nous a demandé de continuellement prier pour nos dirigeants, qu’il s’agisse de ceux qui sont là en ce moment mais également ceux qui viendront dans un temps futur sans aucune distinction. Notre part de travail est donc clairement spécifiée, prier pour notre pays. Si quelqu’un nous sollicite pour autre chose, nous verrons cela en temps voulu, car il y a des personnes qui nous joignent en téléphone, je pense qu’il s’agissait d’une personne âgée souhaitant rester dans l’anonymat, mais d’une chose l’une, toutes les prières que nous effectuons, seul Dieu les connaît. Mais quand nous recevons une parole de la part de Dieu en ce qui concerne la future personne élue alors à ce moment-là je déciderais de ce que je dois faire. Nous avons pleinement ce qu’il faut, et même le cas de la Peste est resté dans leurs annales en tant qu’archive. Car je suis le seul à avoir osé affirmer en conférence de presse et de manière publique que nous allons porter notre pays en prière afin que la peste puisse s’éradiquer et cela s’est réalisé, 2 semaines après, cela s’est fait connaître. Voilà la puissance de la prière dont je vous parlais dont il est ici question. Moi, donc, apôtre, je pourrais donc prier en ces termes pour que la personne que Jésus prends plaisir pour ses élections il me le fasse connaître, et qu’il y ait plus de paix au sein de notre nation mais je sais que cela n’est pas à la portée des politiciens car cela n’est pas quelque chose de rationalisable mais uniquement par la foi. Veuillez juste voir ce qui se passera à Farafangana, ils viendront tous… La vérité est que le peuple malgache est particulièrement déçu par les petites églises divisées en plusieurs dénominations. C’est pourquoi je disais : nous n’avons aucune part en ce qui concerne l’état de trouble de notre nation, vous ne nous verrez surtout pas dire : «  Venez avec nous renverser le pouvoir actuel ! ou encore bénir et envoyer des gens pour les envoyer faire leur propre jihad devenant ainsi des instruments de haine et de stigmatisation au large public. Si vous vous attendez à de telles pratiques de notre part alors je pense que vous êtes au mauvais endroit, regardez vos archives et vous saurez de manière explicite quel dirigeant d’église aspire à de telles pratiques et apprécie le milieu de la sphère politique. Car en ce qui nous concerne nous avons juste éradiqué la peste et les rats infectant la ville !

A la prochaine et que Dieu vous bénisse !

 

Avatar for Ziona WEBCOM

« Et cet évangile du royaume sera prêché dans la terre habitée tout entière, en témoignage à toutes les nations ; et alors viendra la fin. » (Matthieu 24:14)

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :