Madagascar
+261 34 17 897 77
ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish


La prophétie, vecteur du développement de l’Eglise

Force promise par Jésus pour que ses disciples témoignent de Sa parole dans le monde entier, le Saint-Esprit est indispensable à tout chrétien et ne peut donc être négligée pour demeurer dans le plan de Dieu. Il vient concrétiser l’appel de Dieu pour devenir un membre de son peuple avec le baptême de l’eau. Mais le baptême du Saint-Esprit vient également apporter plus à l’Eglise : pour affermir l’espérance de ceux qui croient en Lui, Dieu accorde de nombreux dons pour orner l’Eglise et la préparer à devenir l’Epouse du Christ. Tout comme l’appel de Dieu à Le suivre, les dons éternels sont inimitables et sans pareil et ils servent également de signes qui distinguent l’Eglise. Un point essentiel explicité au cours de la dernière étude biblique menée par le collaborateur de l’Apôtre Benjamina, Pasteur Martial Rakotonirina.

L’exaltation du Saint-Esprit et des dons spirituels dans l’Eglise

Durant la célébration du dernier jour des fêtes solennelles, Jésus avait fait promis à ses disciples que le Saint-Esprit serait déversé sur ceux qui croient en Lui après qu’Il serait glorifié dans les cieux (Jean 7 :37-39). Une promesse qui s’est réalisée lors du déversement du Saint-Esprit décrit dans le livre des Actes : cet événement a favorisé le début de l’accroissement de l’Eglise, tant sur le plan géographique que sur le plan spirituel. C’est également à partir de ce moment que sont manifestés les dons spirituels dont le plus grand d’entre eux est celui de la vie éternelle (Romains 6 :23). Leur présence est nécessaire à l’église puisque c’est grâce à eux que va s’établir l’Eglise selon le dessein de l’Eternel (1 Corinthiens 12 :28). Ils doivent être accueillis et honorés car lorsqu’ils œuvrent, ils aident à garder chaque croyant irréprochable jusqu’à l’avènement du Christ. (1 Corinthiens 1 :7-9).

Les dons spirituels privilégiant l’Eglise et les fidèles

L’Eglise ne saurait exister si, d’une part, elle n’aurait pas trouvé son essence dans l’appel de Dieu et si, d’autre part, les dons n’étaient pas venus la combler et la parfaire. (Romains 11 :29) Les dons, dont celui des langues célestes et la prophétie (1 Corinthiens 13 :1 / 1 Corinthiens 13 : 9-10) sont pleinement vivants dans l’Eglise et constituent une représentation partielle du Royaume de Dieu. A travers eux, nous pouvons nous maintenir dans la patience jusqu’à ce que la perfection vienne.

Parmi les dons spirituels apportés par le Saint-Esprit, on distingue le langage céleste et le langage humain (1 Corinthiens 14 : 1-2/10 et 1 Corinthiens 12 :14). Ces deux dons sont bien distincts : le premier langage se rapporte réellement au langage des anges qui permet de s’adresser personnellement et uniquement avec Dieu (1 Corinthiens 14 :2) et le second correspond aux diverses langues humaines propres à chaque nation. En revanche, un don spirituel se démarque des autres pour faire progresser, encourager, réconforter l’Eglise, la prophétie. (1 Corinthiens 14 : 3).

Pour le bien-être de l’Eglise, il est essentiel que tous les dons spirituels soient présents afin de garder les fidèles et les garder irréprochables jusqu’au retour du Christ. Par ailleurs, ils manifestent également la proximité de l’Eglise avec Dieu qui ne cesse de L’édifier pour qu’elle demeure sur de justes fondements et arrive à la perfection désirée par Dieu.

Avatar for Ziona WEBCOM

« Et cet évangile du royaume sera prêché dans la terre habitée tout entière, en témoignage à toutes les nations ; et alors viendra la fin. » (Matthieu 24:14)

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :