Madagascar
+261 34 17 897 77
ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish


Etude biblique du 31 Juillet 2021 – Quelles sont les attentes de Dieu par rapport à celui qui va se faire baptiser et celui qui est déjà baptisé ?

Telle est la question qui récapitule la venue de l’Apôtre Benjamina dans les centres de prière d’Ampefiloha. En effet, si l’étape du baptême de l’eau distingue ces deux catégories de personne, Dieu requiert d’elles un même état d’esprit qui les guidera dans leur vie nouvelle. Car si nous pouvons encore nous approcher de Lui chaque sabbat et entrer dans son repos, c’est uniquement parce qu’Il est un Dieu compatissant. Par ailleurs, les fidèles ont également reçu la chaleureuse visite de deux représentants du centre de prière de Bekorobo, qui ont pu témoigner de la grandeur de Dieu dans cette localité. Pour apporter leur soutien à l’ensemble des fidèles de cette commune, les Parents de l’Eglise leur ont généreusement offert un lot de bibles et propager ainsi la Bonne Nouvelle. Un moment fort qui a embelli cette journée et ravi l’assemblée.

Offrir sa vie par le biais du baptême

Le lépreux, qui, après avoir vu les miracles opérés par Jésus, accourt auprès de Lui pour recevoir sa part, être purifié de sa maladie (Matthieu 8 :2-3) représente une aspiration à laquelle chacun pourrait aspirer. Cette purification ne se limite pas aux maladies ou différentes malédictions qui affectent l’être humain mais elle touche également la purification de l’âme pour obtenir le pardon des péchés. C’est en ayant la foi que le baptême de l’eau sera efficace et que Dieu ôtera l’âme pécheresse dans l’individu et placer en lui une âme nouvelle qui accomplira aisément Sa volonté. Le baptême de l’eau reste néanmoins insuffisant si l’engagement de l’intéressé n’est pas scellé du baptême du Saint-Esprit, une singularité distinguant la véritable Epouse, pouvant donner naissance aux véritables héritiers de la foi.

Une attente commune pour ceux qui marchent dans la foi

« Ne vous laissez pas modeler par le monde actuel, mais laissez-vous transformer par le renouvellement de votre pensée, pour pouvoir discerner la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui lui plaît, ce qui est parfait. » Romains 12 :2

Si l’offrande de soi comme sacrifice vivant débute par le baptême, la foi doit être alimentée pour grandir pour que l’individu puisse tenir un ministère. D’ailleurs, c’est pour cette raison que le baptême d’un nouveau-né ne peut être admis. Pour ne pas renoncer à son engagement et son vœu de baptême, le croyant doit renouveler sa pensée pour discerner la volonté de Dieu. Et au quotidien, il pourra accueillir des miracles dans sa vie et participer à son tour à la diffusion de la Bonne Nouvelle. En entretenant son engagement de cette manière, il pourra mieux discerner la volonté de Dieu.

Si une chose est certaine, c’est que l’Eglise ne marche pas seule car elle est soutenue par la puissance de Jésus. En persévérant, elle a vu la force du Saint-Esprit s’accroître peu à peu pour se déployer davantage : l’imposition des mains signe l’une des premières œuvres du Saint-Esprit et vinrent ensuite le baptême de feu et les autres dons véritables qui se font de plus en plus rares de nos jours. Des trésors cachés aux yeux de ce monde et qui sont absolument à préserver jusqu’à l’avènement du Christ.

Avatar for Ziona WEBCOM

« Et cet évangile du royaume sera prêché dans la terre habitée tout entière, en témoignage à toutes les nations ; et alors viendra la fin. » (Matthieu 24:14)

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :