Madagascar
+261 34 17 897 77
ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish


POURQUOI EST-IL IMPORTANT DE CONSIDERER LES FRUITS DU SAINT-ESPRIT ?

La puissance de la manifestation du Saint-Esprit détermine la proximité du rapport entretenue par l’église et Dieu. Don, promesse divine, force annoncée par Jésus au jour de son ascension, le Saint-Esprit a une place importante dans la foi chrétienne, parce qu’Il est le garant de la persévérance dans les commandements et la foi en Jésus-Christ. Il est également le baromètre de la richesse spirituelle de l’Assemblée sainte de Dieu.

L’onction apostolique est utile pour préparer l’Église de Dieu.

Dans Matthieu 16 :18 – 19, Jésus s’est présenté comme le Fils de Dieu, devant ses apôtres. À Pierre, Il annonce que Lui, Jésus, est la Pierre sur laquelle l’Église sera établie. Dans le verset 19, Christ donne les clés du royaume des cieux à l’apôtre, qui permet de lier ou de délier ce qui est sur la terre afin qu’il en soit de même dans les cieux. Ce pouvoir conféré à l’Église n’est accessible qu’à la condition d’être sous l’onction apostolique donnée à travers l’appel du Saint-Esprit. C’est l’onction apostolique qui complète la hiérarchie de l’Église, ce fruit de l’Esprit attribue à l’apôtre le pouvoir de préparer l’Église afin qu’elle soit parée de bonnes œuvres et des dons spirituels, pour se présenter devant Dieu comme étant sans tâche ni ride, aux jours des Noces de l’Agneau.

Les fruits de l’Esprit ne se manifestent qu’aux justes.

On entend par fruits de l’Esprit les dons spirituels, les appels à l’onction, les mariages. Lors des célébrations des mariages et des appels à l’onction, on vit complètement dans l’interaction entre l’Esprit de Dieu et les esprits des hommes et des femmes à sanctifier, la manifestation des dons spirituels qui foisonnent simultanément amène la cérémonie à s’élever sur un plan purement spirituel, grâce à la préparation effectuée dans la crainte et le tremblement. C’est pourquoi les fruits de l’Esprit ne se manifestent qu’auprès des justes, et la présence de Dieu se révèle uniquement pour justifier l’accomplissement de son peuple, auprès de Lui. Les fruits de l’Esprit sont des signes d’un bon rapport entre l’Église et Dieu. Dans le cas contraire, une église dépourvue de fruits spirituels est comparable à un couple stérile qui demeure désespérément sans enfants.

Le sceau de Dieu démarque l’Église de ce monde.

Dieu a toujours fait la différence entre ceux qui le servent et ceux qui ne le servent pas. Depuis le peuple d’Israël jusqu’à nous, Dieu a toujours démarqué son peuple du reste du monde. Le Saint-Esprit est le sceau dont parle Éphésien 1:13, attribué à l’Église qui est l’Épouse de l’Agneau, afin de la distinguer de Babylone la Grande qui, actuellement, assujettit les nations, et dont l’esprit de prostitution et de rébellion répandus par l’impie roi, poussent les hommes à tolérer les mauvaises actions autrefois retrouvées à Sodome et Gomorrhe. Dans ces temps de la fin, afin que les enfants de Dieu ne puissent prendre part au péché de Babylone, le Saint-Esprit est le sceau qui permet à ce que la coupe de la colère du Dieu vivant ne puissent pas tomber sur eux, et afin qu’à l’heure du jugement de la mort, ils ne soient point jugés.

Son rôle de consolateur au sein de l’Église.

Dans ces temps apocalyptiques, l’Église a besoin d’être rassurée quant à sa situation face aux tribulations du monde. Les prophéties concernant Babylone la Grande et la petite corne, la réconfortent sur les signes de la venue du Christ. La connaissance du plan de Dieu à travers le don de prophétie est un privilège qui affermit la foi. Le Saint-Esprit enseigne ce qui n’est pas révélé au monde, l’Église va marcher selon les seules directives de l’Esprit, afin d’éviter toute erreur de parcours. Le Consolateur, qui a pour rôle de convaincre le monde en ce qui concerne le péché, la justice et le jugement, est une force utile à l’évangélisation et à l’appel à la repentance, de sorte que celui qui se repent obtienne la force de se détacher du péché et de le haïr.

Enseignement tiré de la prédication de l’apôtre Benjamina.

Avatar for Ziona WEBCOM

« Et cet évangile du royaume sera prêché dans la terre habitée tout entière, en témoignage à toutes les nations ; et alors viendra la fin. » (Matthieu 24:14)

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :