Madagascar
+261 34 17 897 77
ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish


Etude biblique du 02 octobre 2021- La foi en Jésus-Christ, essentielle pour comprendre la volonté de Dieu

Envoyé par Dieu pour apporter le salut et expier les péchés du monde, Jésus avait vécu son existence sur terre suivant le dessein et la prescience de Dieu. Dans son infinie et immense sagesse, Dieu n’a pas caché ses intentions et les a transmises à ses serviteurs pour qu’ils puissent témoigner de la puissance de Sa parole. Elle devient source de lumière et d’éveil pour ceux qui ouvrent leur cœur aux paroles de vérité ; pour les bienheureux ayant assisté à la formation biblique, leur intelligence a été ouverte pour qu’ils assimilent les paroles de vérité et qu’ils fassent le choix d’un nouvel engagement avec Dieu. Pour que leur foi mûrisse bien en attendant ce jour, Docteur Jean de Dieu RAKOTONDRAMANANA et Docteur Patrick RAZAFIMIARINJATOVO, collaborateurs de l’Apôtre Benjamina, ont tour à tour rappelé des fondamentaux de la foi et démontré pourquoi la foi en Jésus-Christ était essentielle en plus de la connaissance des enseignements.

Le salut annoncé pour le monde entier, aussi bien les étrangers que pour les Juifs

Exclus du peuple de Dieu, les étrangers ou toute personne n’ayant pas la nationalité juive et non rattachée au peuple israélite donc, ne pouvaient d’abord prétendre au salut promis par Dieu. Mais, dans son incommensurable bonté, Dieu a tout de même considéré que l’ensemble de l’humanité pourrait être sauvé (Zacharie 3 :8) et autoriser tous ceux qui croient en Fils unique, Jésus-Christ d’être sauvé et voir ses péchés pardonnés. Et sans considération de la race ou de la condition de la personne (Colossiens 3 :11), ceux qui ont la foi se voient décernés un don précieux et éternel, le Saint-Esprit. (Joël 3 :1). Le sacrifice opéré par Jésus a effectivement servi à purifier tous les hommes et en ce sens, l’interdiction pour les Juifs de fréquenter les étrangers (Exode 12 :43) a été abolie (Actes 10 : 15-45).

La mort de Jésus tombait-elle un mercredi ou le jour de la Pâque ?

La connaissance des Saintes Ecritures sans avoir la foi en Jésus-Christ est vaine puisque finalement, c’est l’incrédulité qui a causé la perte des Pharisiens à l’époque de Jésus. Sans la foi, il est difficile de comprendre la volonté de Dieu ou même dans les paroles enseignées par Jésus. Refuser de croire aux paroles de vérité conduit tout simplement au recul dans la foi (Jean 6 :66). De même, renier que Jésus soit mort le jour de la Pâque est préjudiciable, privant directement de l’accès à la vie éternelle. D’ailleurs, il est impossible que Jésus soit mort bien avant, puisque dès le premier jour de la semaine – le dimanche- et les jours suivants, Il se trouvait chez Lazare, symbole de la résurrection d’entre les morts, pour qu’Il soit préalablement préparé (Jean 12 :1-29). Même si un complot de tuer Jésus avait été formé par les grands-prêtres d’une part (Matthieu 26 :1) et par Hérode (Luc 13 :31-33), deux jours précédant la Pâque, Jésus devait achever son œuvre conformément au plan de Dieu, et être mis à mort le jour de la Pâque. (Jean 18 :28).

« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu reste au contraire sur lui.» Jean 3 :36. Il n’est pas suffisant de s’appuyer sur sa propre intelligence pour s’approcher de Dieu mais de rechercher les paroles sources d’une foi authentique.

Avatar for Ziona WEBCOM

« Et cet évangile du royaume sera prêché dans la terre habitée tout entière, en témoignage à toutes les nations ; et alors viendra la fin. » (Matthieu 24:14)

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :