Madagascar
+261 34 17 897 77
ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish


APPRENTISSAGE BIBLIQUE : LE SALUT ET L’ANTÉCHRIST.

Ce sabbat du 19 septembre 2020 a été riche en apprentissage biblique et a été mené sous le signe de l’encouragement à connaître la parole de Dieu, dans le but de détruire la fausse doctrine et la méconnaissance qui est, pour Jésus-Christ notre Seigneur, une faute. Enseignements surtout destinés aux nouveaux croyants, plusieurs thématiques ont été abordés tels que le salut, et la définition de ce qu’est véritablement l’antéchrist.

Si on se penche sur les histoires des célèbres convertis dans la Bible, on voit que le salut est la rencontre d’un homme et de Jésus, à la suite d’une quête du Christ, ou bien par l’appel du Seigneur Lui-même. En effet, Saul, juif zélé missionné pour la persécution des premiers chrétiens, a reçu le salut lorsqu’il a croisé Jésus-Christ Esprit sur le chemin de Damas (Actes 9 : 1 – 22 ) . Cette rencontre avec le Christ lui a fait comprendre ses torts, mieux encore, la mission que Dieu lui a donné d’accomplir pour le salut des autres hommes. Cela lui a permis de se repentir et de changer de comportement, de recevoir le baptême et de se consacrer à son ministère, lui, le persécuteur devenu l’apôtre des païens, comme on l’avait surnommé. La conversion de Zachée (Luc 9 : 1 – 10), découle aussi d’une rencontre et d’un changement de comportement suite à la visite du Messie dans sa demeure. La joie d’accueillir le Seigneur l’a poussé à changer de comportement quitte à abandonner ce à quoi il s’était attaché auparavant, sa richesse et sa gloire. C’est ainsi qu’il a reçu la paix du Christ et l’amour de Dieu. Ce qui ressort également de ces deux histoires, c’est qu’il n’y a pas d’autres noms qui amène au salut si ce n’est celui de Jésus-Christ.

Dans le thème du salut, il est important de reconnaître le bien et le mal, de savoir différencier la doctrine sans tâche et sans défaut venant du Père, et de la doctrine de démon qui se répand à outrance dans le monde entier. C’est pourquoi le thème de l’antéchrist a été longuement étudié de façon précise. Ainsi, le verset de 1 Jean 2 : 22 est clair : l’antéchrist concerne toutes les religions dont la doctrine renie Jésus-Christ dans sa gloire, c’est-à-dire tous ceux qui se refusent de croire que Jésus est le fils de Dieu venu expier les péchés du monde entier. En effet, toute notion du sacerdoce saint de Jésus-Christ évoqué dans Hébreux 9 : 12, et la révélation de ce que l’on appelle l’apocalypse pentecôte dans Apocalypse 5 où Jésus a été à la fois le souverain sacrificateur et en même temps l’agneau sacrificiel, leur sont totalement inconnus, ce qui fait qu’ils ne peuvent recevoir le don du Saint-Esprit, qu’ils renient et blasphèment au passage. La conséquence de cela, est leur obstination à perpétrer des rites sacrificiels pour l’expiation de leurs péchés au lieu de se tourner vers Jésus, le sauveur du monde. Les antéchrists sont répandus dans le monde entier à cause de l’endoctrinement massif. Ils ne croient ni à la guérison, ni aux miracles de Christ. Selon Jean 6 : 66, tous ceux qui se retirent de la foi sont aussi considérés comme des antéchrists.

Ce thème de l’Antéchrist a mené sur la colère de Dieu et le jugement qu’Il leur réserve déjà au temps présent. Parce que la Bible, qui est la Parole de Dieu, reproche aux premiers antéchrists, les pharisiens et les sadducéens, les Juifs au temps de Jésus, leur incrédulité alors qu’ils étaient les premiers témoins de tous les œuvres de Christ, et de la mise à mort ensanglantée qui a été le salut des hommes, pour eux premièrement. Dieu, dans sa déception à cause de leur incrédulité de penser que Jésus n’a été qu’un fils de modeste charpentier, et de leur persistance à la corruption dans les sacrifices non parfaits, et leur tendance à privilégier la tradition des hommes à la volonté du Seigneur (Matthieu 23), a décidé de tourner le salut vers les païens, et de ne leur accorder plus aucune lumière, puisque celui qui renie le Fils n’a pas le Père selon 1 Jean 2 : 22.

Si les Juifs ne sont plus regardés comme les vrais héritiers de Dieu, qu’en est-il alors de ceux qui se disent Juifs et qui ne le sont pas, et qui sont dans la synagogue de satan (Apocalypse 2-9) ? Ce nouveau concept émergeant alarme sur la tromperie totale et la perdition assurée pour ceux qui adoptent cette doctrine. En effet, il existe de nos jours, des hommes se revendiquant Juifs alors qu’aucune loi de la lévitique, ni aucune descendance juive ne soit présente dans leur chair et dans leur sang. Ceux-là suivent un mode de vie mosaïque, en pratiquant des rites sacrificiels de l’Ancien Testament, reniant Jésus-Christ avec ferveur, alors que Jésus-Christ, a été Juif de naissance et a accompli la loi mosaïque dans sa perfection. À eux aussi est réservé le jugement présent et futur que Dieu réserve aux incrédules.

Avatar for Ziona WEBCOM

« Et cet évangile du royaume sera prêché dans la terre habitée tout entière, en témoignage à toutes les nations ; et alors viendra la fin. » (Matthieu 24:14)

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :