Madagascar
+261 34 17 897 77
ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish


LE SAINT-ESPRIT : LA CLÉ DE LA PERSÉVÉRANCE SPIRITUELLE.

À l’approche de la Pentecôte, il nous est utile de sonder l’importance du don de l’Esprit : pourquoi le Seigneur tient-Il autant à ce que nous détenions son Esprit, et s’Il nous l’a déjà donné, pourquoi devons-nous l’entretenir en nous-même.

Dans l’épître des Hébreux 10 : 35, Le Saint-Esprit déclare : « N’abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. Car vous avez besoin de persévérance, afin qu’après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. Encore un peu, un peu de temps : celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas. Et mon juste vivra par la foi ; mais s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. Nous-mêmes, ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme. »

Par ces Paroles, l’Esprit nous rappelle à combien nous devons constamment rester dans l’assurance dans la course à l’Évangile, car Dieu nous a appelés pour être des pêcheurs d’hommes. Dans ce rôle de pêcheurs d’hommes, le Saint-Esprit est notre source d’énergie en qui nous allons puiser une force surhumaine pour pouvoir accomplir les œuvres de Dieu. Le Saint-Esprit ne restant qu’auprès de ceux qui recherchent vraiment le royaume de Dieu et sa justice, il nous faut l’entretenir dans notre façon d’être et dans notre comportement, qu’ils soient conformes à la volonté de Dieu. En cela, chaque croyant doit mesurer cette grâce d’avoir reçu le Saint-Esprit en lui-même, à travers les dons spirituels qu’il possède. Ces dons spirituels que nous recevons, nous devons les exploiter au maximum pour arracher ceux qui sont en proie aux flammes de l’enfer, et pour apporter la lumière dans ce monde obscurci par les scandales.

Marcher dans le Seigneur, c’est savoir discerner les signes qui témoignent qu’une église se retire de la foi et de la persévérance, ou pas. Le signe véritable qu’une église s’est retirée de Dieu, c’est l’absence du Saint-Esprit, et donc des miracles, ainsi que des dons spirituels et du respect des commandements de Dieu, puisque ce sont là les signes de la manifestation de l’Esprit de Dieu. Or, la Bible déclare que ceux qui n’ont pas l’Esprit de Christ ne lui appartiennent pas.

Quant à nous qui baignons totalement dans Sa présence et qui possédons la prophétie, réjouissons-nous tout en ayant la certitude que notre Assemblée aura encore de beaux jours devant elle. Puisque demain sera meilleur qu’hier, notre Église va prospérer davantage, à travers les fruits de l’Esprit qui nous a certifiés que nous sommes l’Épouse de l’Agneau, et cela, jusqu’à notre enlèvement. Pour ceux qui attendent encore ce don parfait, la bonne nouvelle, c’est qu’en persévérant dans la soif de Dieu, en ranimant la flamme de la foi, en eux aussi s’accompliront les promesses des richesses spirituelles qui mènent à la vie éternelle.

Enseignement tiré de la prédication de l’Apôtre Benjamina, le sabbat 14 mai 2022 à Ambohiboahangy Ambohimalaza

Avatar for Ziona WEBCOM

« Et cet évangile du royaume sera prêché dans la terre habitée tout entière, en témoignage à toutes les nations ; et alors viendra la fin. » (Matthieu 24:14)

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :