Madagascar
+261 34 17 897 77
ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish


La valorisation de la foi par les actes, indispensable pour la moisson de l’île de la vérité

« Vous avez entendu que je vous ai dit: ‘Je m’en vais et je reviens vers vous.’ »

Message exclusivement donné aux Siens pour les fortifier avant Son départ, Jésus avait affirmé à Ses disciples que l’Esprit de vérité, le Consolateur leur serait donné pour qu’ils persévèrent et tiennent bon dans la course du salut. Jusqu’à ce qu’Il revienne, ce feu puissant descendrait sur ceux qui ont gardé les commandements saints, sont restés fidèles à Jésus et les valoriser en tant qu’enfants de Dieu. Des enfants de Dieu qui voient leur joie comblée par les diverses œuvres du Père, connaissent et vivent Sa grandeur illimitée dans leur vies et dans la progression du Royaume de Dieu. Loyal à Ses paroles, Jésus conduit Ses enfants par Son esprit, un signe distinctif essentiel au grand jour de Son avènement.

Le règne hérétique de l’homme du péché, signe précurseur de l’avènement du Christ

En infiltrant et diluant les paroles originelles de l’Evangile, les enseignements et dogmes hérétiques ont pratiquement ravagé, détruit les forteresses du Royaume de Dieu. C’est à travers des discours séduisants basés sur « la grâce » que les jours saints établis par Dieu ont été imperceptiblement modifiés. Dans le même raisonnement, l’abolition des règles saintes a été prononcées en se justifiant toujours par la théorie de la grâce et la libération du joug de la loi. La piété, le refroidissement ont alors eu vite raison de l’ensemble du monde, dont l’intelligence a été complètement voilée, obscurcie et trompée par de faux miracles et bénédictions douteux.

Cette situation d’apostasie a favorisé l’apparition de l’homme de péché, l’Antichrist qui fera du lieu saint, un endroit de profanation terrible aux yeux de Dieu : la bénédiction religieuse de couples homosexuels. (Matthieu 24 :15-16)

Ces faits, actuellement réalisés et accomplis sous nos yeux, nous interpellent pour rappeler alors que nous nous mouvons progressivement vers l’acte final de l’histoire de l’humanité : l’avènement du Christ.

Manifester la puissance du Saint-Esprit à travers les œuvres de la foi

Une représentation finale, actée dans le livre de l’Apocalypse dans lequel sont décrits les mécanismes qui servent le salut apporté par le Roi des Rois, ainsi que le positionnement de chacun des protagonistes. Cet événement ne peut être ignoré car, des cieux jusqu’ici-bas sur terre, personne ne pourra rater Son arrivée (Apocalypse 1 :7). Sans ces repères fondamentaux, personne ne peut être amené à réellement signaler la proximité de l’événement. D’une part, ils permettent à la nation sainte d’agir, et d’entretenir la foi sainte en ne se laissant pas perturbée par les critiques et ne pas tomber dans les faux enseignements (Colossiens 2 :16-17) : les commandements, les jours saints et la foi constitueront des éléments essentiels du salut. En effet, la nation correspond à ces personnes qui ont accueilli la lumière de la vérité pour disposer d’un nouvel esprit capable de recevoir l’Esprit de Dieu et les dons spirituels. Mais pour rester dans ces bonnes dispositions, il faut éviter de tomber dans l’indolence et laisser la foi s’éteindre et la réveiller par des actes pour la fortifier et garder une foi puissante et juvénile.

La moisson de l’île du salut et de la vérité prête pour la récolte

Le christianisme a toujours été considéré par l’une des grandes religions au monde car elle réunit de milliards de fidèles dans le monde. Pourtant, elle se fait rattraper par l’islam qui convainc désormais les chrétiens et voit le nombre de convertis augmenté, quitte à égaler le nombre de chrétiens. Or, c’est bien du christianisme et non de l’islam que le concept salutaire de ce monde émerge. Dans ce sillage religieux, tel que le prophète Esaïe l’a écrit, intervient l’île du salut, Madagascar, dont la source unique est la Bible inspirée par l’Esprit de vérité. C’est en se référant à cette source, que les semences implantées dans nos cœurs ont été arrosées par les paroles agréables qui en découlent.

Jésus nous a laissé Sa paix pour que nous ne soyons pas troublés face aux événements qui surviendront. Il nous appelle à demeurer dans la foi et à pérenniser Sa mission jusqu’à Son retour car c’est l’héritage l’héritage qu’Il nous a laissé, faire des nations des disciples et les baptiser au nom du Christ. C’est ainsi, que nous obtiendrons la récompense de notre foi.

Enseignement tiré des prédications de l’Apôtre Benjamina de la Nouvelle Lune du 25 Novembre 2022 et du Sabbat 26 Novembre 2022 – Itaosy Behenjy & Maison de Prière Ambohitrimanjaka

Avatar for Ziona WEBCOM

« Et cet évangile du royaume sera prêché dans la terre habitée tout entière, en témoignage à toutes les nations ; et alors viendra la fin. » (Matthieu 24:14)

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :