Madagascar
+261 34 17 897 77
ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish

Célébration spirituelle des sept (07) années d’Onction Apostolique et chaudes recommandations du parent pour l’église.

À quelques jours près, ce Sabbat 7 mars 2020 est la commémoration de la septième année de l’onction apostolique. Après ses périples pour rendre visite à ses ouailles dans les contrées éloignées, l’Apôtre est de retour au Palais des Prières, des Louanges et des Miracles en ce sabbat très particulier. Effectivement, trois promotions de baptisés s’y sont retrouvées et ont été massivement représentées : la promotion du 6 mars 1999, celle de Gloria et enfin celle du 29 janvier 2010. Chaque promotion a brièvement relaté son parcours d’avant le baptême et par la suite a porté des témoignages probants de miracles et de bienfaits dont Jéhovah comble Ses fervents fidèles, ceux qui L’ont choisi comme Dieu, Seigneur et Sauveur dans leur vie ici-bas. Ainsi la promotion de baptême Gloria doit son appellation au cyclone Gloria du même nom. Des souvenirs ramenés à la surface et qui ont contribué à conforter les fidèles venus assister au culte ce jour. Particulier aussi par l’onction de mariage et la présentation de nouveau-né à Jéhovah.

État des lieux par le Parent Benjamina.

L’Église depuis quelques sabbats déjà se prépare à célébrer la Pâque, un jour saint très attendu par tous les fidèles de l’Église FMFOI internationale car garante du salut éternel. Une concentration spirituelle plus accrue et un état d’esprit en totale communion avec Jésus sont ainsi requis. Et c’est pour ne pas faillir à ces objectifs hautement importants que le Parent spirituel a effectué un état des lieux de concert avec certains de ses collaborateurs oints. Force est de constater qu’une grande majorité des fidèles se complaisent dans l’assurance de la vie éternelle et délaissent les moments de prières privilégiés au quotidien. Or, selon l’Apôtre, ces prières vespérales et matinales sont celles qui attisent le plus la flamme du Saint-Esprit en chacun. Cette attitude malheureusement combinée au fait de dédaigner la lecture de la Bible, épuisent les croyants bien avant terme. Pire encore, le fidèle dans son état d’ hypothermie spirituelle croit toujours en son salut éternel et gèle Jésus, sa foi et toutes ses espérances dans cette lancée.

Cependant, Jésus requiert des soldats prêts en tous temps et circonstances. Et le Parent Benjamina a clairement déclaré que son rôle est plus centré sur le développement interne de l’Église et non plus sur l’évangélisation à l’extérieur. Aussi l’apathie des fidèles ne contribue guère à l’éveil des divers dons spirituels, au détriment de la flamme intérieure du Saint-Esprit menacée d’extinction et recule l’atteinte des objectifs susmentionnés.

L’Apôtre toutefois continue de conforter ses brebis et à les abreuver d’enseignements selon la volonté de Jésus, lors de ses visites d’églises et de centres de prières. Il a exhorté les croyants à se ressaisir et à reprendre en mains les rênes de leur vie spirituelle par un changement d’attitude et de comportement toujours sur le plan spirituel. Il a rappelé à cet effet des prophéties apostoliques qui voient leurs réalisations actuelles avec le sida et maintenant le COVID-19, communément connu sous le nom de coronavirus. À cette époque, il avait bien spécifié que ces deux événements irrémédiables marqueraient l’imminence de l’avènement du Christ.

Par conséquent, il s’avère plus qu’indispensable pour le fidèle de recycler ses rapports avec Jésus afin de renouer et surtout de retrouver les relations d’affection mutuelle. En d’autres termes, le Parent appelle les fidèles à ancrer solidement leur foi et leur affection spirituelle en Jésus.

Pour corroborer sa prédication, il a mis en exergue le verset 13 du chapitre 24 de l’Évangile selon Matthieu qui stipule : “Mais celui qui tiendra bon jusqu’à la fin sera sauvé.”
En considération dudit verset, d’aucuns penseront que la fin est encore hors de portée, or il ne faut pas s’y tromper car Jésus viendra comme un voleur, à un moment impromptu et pourra surprendre plus d’un. Les fidèles doivent pourtant garder en esprit que la coexistence de l’Église en tant que Fiancée prête à être élevée, de la bête qui est aussi le huitième roi ainsi que de l’épidémie générée par le coronavirus constitue une preuve irréfutable de la très prochaine venue de Jésus dans les nues. Une sonnette d’alarme a aujourd’hui été tirée par l’Apôtre oint de Jéhovah tout en précisant que le fidèle efface lui-même son nom du Livre de vie s’il persiste dans son laxisme spirituel.

Recommandation apostolique à l’adresse de la Fiancée.

L’Apôtre a une fois de plus exhorté les fidèles à retenir cette seule et unique recommandation pour revenir dans les bonnes grâces de Jéhovah : reconquérir le cœur de Jésus et revivre intensément les relations comme au temps du premier amour par de ferventes prières quotidiennes selon Ses désirs et rallumer de fait le feu intérieur. Aucun résultat ne peut être obtenu sans sacrifice. Si l’Église FMFOI internationale a atteint son stade actuel, c’est au prix d’efforts déployés et surtout de multiples sacrifices après la réception de l’appel de Dieu.

L’Apôtre a clôturé sa prêche par une poignante prière pour l’Église pour la conforter et l’asseoir une fois de plus dans les bras protecteurs de Jésus. Les fidèles ont poursuivi par une prière de lamentation et de pardon pour se rapprocher et se raccrocher davantage à Jésus quelles que soient les circonstances.

L’état des lieux et les recommandations empreintes d’amour et de grande sagesse du Parent envers ses enfants ont permis une remise en question et une introspection individuelle aboutissant à une rectification comportementale à coup sûr.

Vivifiés et confortés, les croyants ont élevé des chants de louanges, d’autant plus que l’Apôtre a tenu à faire une imposition de mains sur chaque fidèle présent en ce sabbat au Palais des Prières. Dans la grande espérance que l’onction de l’amour qui a empli les nouveaux mariés du jour a aussi œuvré pour chacun dans la quête du premier amour avec Jésus, chaque fidèle a fini le sabbat, revigoré et rasséréné.

Avatar for Ziona WEBCOM

« Et cet évangile du royaume sera prêché dans la terre habitée tout entière, en témoignage à toutes les nations ; et alors viendra la fin. » (Matthieu 24:14)

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :